BURKINA -FASO 2017 /Bibliothèque Koudougou

GREF– Mission Lycée provincial de Koudougou (Burkina Faso) Janvier 2017
 
L’objectif de la mission est d’accompagner la création d’une bibliothèque au Lycée provincial de Koudougou (2300 élèves). Depuis 2013, nous avons des contacts réguliers avec le proviseur et une enseignante de français, qui ont piloté un autre projet (Agenda 21 du Lycée, dans le cadre des OMD, en 2012) : tous deux sont très conscients de la nécessité de fournir aux élèves un espace de travail et les documents nécessaires à leur réussite scolaire.
Le Lycée a mis à disposition deux salles : une salle de travail et une salle de bibliothèque, avec étagères (métalliques, pour cause de termites !).
 
Des documents ont été acquis (projet OMD + projet GREF/Lycée), dans une librairie locale et en France, à partir du recueil des demandes des enseignants du Lycée. Le partenariat GREF/Lycée (avec un financement Agence des microprojets) a aussi permis d’acquérir un ordinateur sur lequel un logiciel gratuit de gestion de bibliothèques a été installé.
 
Du 19 janvier au 1er février, Le GREF (2 personnes) assure une formation auprès de personnels de la Vie scolaire (8) qui vont prendre en charge le fonctionnement de la bibliothèque. Attachés ou Assistants d’éducation, ils sont intéressés, dynamiques, et ont bénéficié d’une bonne formation générale au cours de leurs études. La formation intègre initiation aux principes de base et application pratique aux conditions de fonctionnement de la bibliothèque : travail collectif sur l’aménagement des locaux, l’élaboration de règles d’usage, le choix de principes de classement des documents ; travaux pratiques de catalogage et de gestion du prêt dans le logiciel.
 
Un temps fort pendant notre séjour : la venue au Lycée de la manifestation « Café littéraire du Faso », initiée par la Direction du livre et de la lecture, avec laquelle nous sommes en contact régulier : 200 élèves, 2 écrivains, une bonne préparation (grâce aux livres de la bibliothèque et à l’implication des professeurs de français). Les lycéens ont lu des extraits des œuvres et posé beaucoup de questions, surtout sur les intentions et messages des auteurs. Les deux écrivains ont répondu de façon approfondie, ont ouvert des pistes de réflexion (la place de la religion, la tolérance, la responsabilité…) et aussi évoqué la nécessité de la liberté d’expression de l’écrivain et la difficulté d’être publié au Burkina Faso (faute d’éditeurs).
 C Musson  /L Dupont Cuomo      
 
                                                                                               
                                                                            


Réagir


CAPTCHA